Rechercher
  • Juliette Granier

Paroles: Je t'attendrai en fumant sur le quai de la gare

Paroles écrites en 2016, inspirées par une amie, Vanessa, et un message réel. Et ce message s'est transformé en chanson d'amour à un inconnu.


Je t’attendrai en fumant sur le quai de la gare

Et le café est froid, l’amour est en retard

T’en souvient-il ? Des jours d’été

Quand Paris pleurait - pleurait - vers la Seine

Tu m’as montré la rue où vivait ta grand-mère

Et le lilas fleurit par devers la verrière

Un clocher vermoulu sonnait parfois les heures

Et dans les rues, les chiens promenaient leur ennui

Les roses à Bagatelle accrochaient leurs jupons

Et les marronniers verts faisaient des boudoirs d’ombre

A deux sur un vélo en buvant du champagne

Tombant et s’enlaçant dans le blé de campagne

La terre est fatiguée et les violettes fraiches

Sous le corps des amants que nous ne sommes plus

Et nous ne boirons plus chastement sous les feuilles

Un thé couleur de bois dans les jardins d’antan

Ailleurs, Ailleurs, le monde tourne

Adieu Adieu au train de la vie 


0 vue